EN / FR
Hoël Duret
 
expositions
bio
UC-98 Sonar souls, 2016


La principale caractéristique des écoles de pensée du XXème siècle était de travailler sur le modèle du projet envisageant ainsi le temps comme un espace linéaire avançant vers le futur avec une idée de progrès.
Le XXIème siècle amorce une désagrégation de ce projet. Il opère un remodelage du temps vers un présent continuel, un temps devenu circulaire où tout change en permanence mais ne se développe pas vers un objectif défini.
Pour penser ce changement de paradigme le sociologue polonais Zygmunt Bauman a avancé en 1998 le concept de liquidité. La vie liquide, qui se vit dans la société liquide, ne peut pas conserver sa forme première, ni respecter une trajectoire de manière durable. C'est dans le flot, ou le flux, permanent dans lequel toute chose doit aujourd'hui être conçue et comprise.
UC-98 est une nouvelle fiction proposée par Hoël Duret, au cours de l’année 2016 déclinée en quatre étapes présentant chacune de nouvelles œuvres du corpus. Elle met en scène les observations d'un banc de méduses piégé dans le noeud d'un câble de fibre optique sous-marin par lequel passent nos données numériques. Comme tous les câbles de ce type, il est identifié par un nom : UC-98. Depuis plusieurs années les corps mous, gélatineux et translucides des méduses sont traversés par la lumière d'UC-98 qui transporte les milliards d'informations mises en circulation par les hommes via le Web.
L'exposition UC-98 Sonar souls présentée à TORRI est la première étape de ce nouveau projet. Elle constitue l'amorce narrative d'une fiction qui dépeint un état sociétal fantasmé du monde.
Hoël Duret y propose une première plongée dans la cosmogonie qu'il met en place.
Un a un, les éléments de cette fiction se révèlent et invitent à une flânerie dans cette histoire en volume. Des formes flottantes évoquant le banc de méduses dialoguent avec des corps mous sortis des comic book sur la quatrième dimension. Les tubes aux lignes fluides, références aux structures mobiles du design des années 1950, supportent des écosystèmes dont la lumière irradie pour envelopper ce qu’elle atteint.
Imaginant des paysages sous-marins inexplorés, Hoël Duret propose pour l’espace de la galerie un environnement à partir de l'une des composantes clé de son nouveau récit : la transmission par la lumière.

01 & 02/09 - UC-98 Sonar souls #1, 2016
Toile imprimée, peinture acrylique, châssis aluminium. 176 x 120 x 3,5 cm © Aurélien Mole

03/09 - UC-98 Sonar souls #2, 2016
Toile imprimée, peinture acrylique, châssis aluminium. 176 x 120 x 3,5 cm © Aurélien Mole

04 & 05/09 - UC-98 Sonar souls #3, 2016
Toile imprimée, peinture acrylique, châssis aluminium. 176 x 120 x 3,5 cm © Aurélien Mole

06 & 07/09 - UC-98 Sonar souls #4, 2016
Tube acier, peinture acrylique, sac plastique, guirlande électrique, câble électrique bleu. 200 x 75 x 55 cm © Aurélien Mole

08/09 - UC-98 Sonar souls #5, 2016
Tube acier, peinture acrylique, sac plastique, guirlande électrique, câble électrique jaune. 45 x 35 x 18 cm © Aurélien Mole

09/09 - UC-98 Sonar souls, 2016
Vidéo HD, 12’.